jeudi, septembre 29, 2005

PRÉCISIONS SUR l'URSS, Etat juif !

Il va de soi que la lecture de mon ouvrage "Israël un projet funeste" s'impose pour qui veut comprendre la genèse de l'Etat "soviétique". Nous allons essayer de condenser ici la vérité qui s'en dégage. Tous les peuples de l'Empire tsariste rêvaient d'en sortir. Les juifs eux-mêmes émigraient en masse vers les Etats-Unis. Lorsqu'il fallut, en 1917, reconstruire un Etat cosmopolite, les Juifs en devinrent ipso facto les géniteurs. Eux seuls pouvaient, avec leur "religion" marxiste, cimenter une nomenklatura supra-nationale en recrutant des éléments appartenant aux différentes nationalités de l'Ex-Empire. Dès lors il fallait interdire à ces pays de prendre leur indépendance (Ukraine, Biélo-Russie, Géorgie...) tout comme il fallait interdire aux Juifs d'émigrer, d'où l'opposition au sionisme : ils étaient nécessaires à la construction du "nouvel Etat". Ce sont donc des Juifs qui organisèrent la répression, y compris parmi les juifs ! L'URSS est véritablement inséparable de l'identité juive. Ce sont d'ailleures des non-russes qui occupèrent la direction de l'Etat "soviétique". Et ils combattirent immédiatement l'émigration - tant vers l'Occident que vers la Palestine. Ipso facto, la Pologne, l'Ukraine, la Biélo-Russie et les Etats baltes où vivaient plus de 5 millions de Juifs (le yiddishland) constituèrent un bloc anti-communiste... et anti-juif ! Tous ces peuples étaient hyper-croyants, tous suivaient leurs Eglises, leurs popes et leurs curés. Tous furent horriblement massacrés, torturés, et l'on peut même parler d'un génocide qui frappa tous ces peuples, notamment en Ukraine et dans les pays baltes - les plus résistants. Quant à la Pologne, Staline n'hésita pas à liquider toute l'élite de l'armée polonaise en mai 40 dans la forêt de Katyn, et en 1944 il récidiva en laissant assassiner par les Allemands la résistance polonaise insurgée dans Varsovie. Il est certain que lorsque l'Eglise se donna un pape polonais, elle savait ce qu'elle faisait !
Après l'élimination de Staline (un demi-juif géorgien) et celle de Beria (idem), la Nomenklatura se donna à un Ukrainien (Khrouchtchev) auquel succéda un autre Ukrainien (Brejnev) car c'est bien l'Ukraine (avec la Pologne) qui constituait le talon d'Achille de l'Empire soviétique. On peut dire que sans les Juifs, il n'y aurait jamais eu de "coup d'état" en octobre 1917, ni par conséquent d'Etat "soviétique". Ce régime d'oppression ne survivrait pas aux Juifs, et c'est pourquoi Hitler, lorsqu'il décida de régler son compte à ce régime-là, actionna la carte anti-juive, allant jusqu'à crier dans les micros "A bas les Juifs" pour être entendu jusqu'aux fins fonds de l'Oural ! Il faillit réussir (les troupes allemandes entrèrent en Ukraine "comme dans du beurre") et il faut reconnaître qu'avec le Général Hiver, ce sont les Américains qui sauvèrent le régime de Staline !
C'est donc bien la haine que tous ces peuples éprouvèrent pour le régime "athée" de Moscou, imposé par la force et une police totalitaire, qui fut à l'origine du "génocide" des Juifs. Telle est la vérité que les partis de "gauche", communiste et socialiste, ne peuvent admettre en France, alliés électoralement, d'autant qu'ils participèrent activement, l'un comme l'autre, à la création d'un autre Etat juif, situé cette fois en Palestine ! Est-ce cette réalité-là qui fit dire, l'autre soir sur une chaîne cablée, à Emmanuel Le Roy Ladurie :" Je ne pense pas que l'on pourra écrire l'histoire du XXe siècle... avant plusieurs siècles" ?

1 commentaire:

Intervenant1789 a dit…

Bonjour,

Je poste un commentaire parceque je ne comprend pas votre raisonement sur l'URSS
En effet :
"Lorsqu'il fallut, en 1917, reconstruire un Etat cosmopolite, les Juifs en devinrent ipso facto les géniteurs. Eux seuls pouvaient, avec leur "religion" marxiste, cimenter une nomenklatura supra-nationale"

Pourquoi est ce que seul les juifs peuvent construire un Etat comsmopolite ?

Autre chose :
Après l'élimination de Staline (un demi-juif géorgien)

Mais quesque ca veut dire cela ? Moi je ne pensais pas que l'on pouvait être athé, communiste, et juif en même temps. De plus je ne crois pas avoir jamais lu dans une biographie que Staline avait pour religion d'origine la religion juive.

Archives du blog