jeudi, septembre 22, 2005

Chine versus USA (2)

Si nous voulons éviter ce conflit apocalyptique, il faut que tous les autres unissent leurs efforts pour imposer un nouvel ordre mondial, pacifique et convivial : il nous faut donc être planétaires comme les deux autres. Si nous regardons la carte, et l'histoire, c'est autour de la Méditerranée que nous pouvons et devons nous réunir.
La Chine et les Etats-Unis vont tout faire pour rassembler des coalitions adverses. Et nous l'avons dit, le monde arabo-musulman est devenu l'enjeu majeur, du fait de sa position géo-stratégique, et compte tenu, pour les deux super-puissances, de maîtriser les pays producteurs de pétrole.
Entre les deux blocs il y a Israël. Pour conquérir le monde arabo-musulman, il suffit d'éliminer Israël, ou, si l'on préfère, de résoudre le problème palestinien ! Pour le moment, les Etats-Unis restent accrochés à l'état sioniste et, bien évidemment, la Chine va profiter de cette situation en apparaissant comme le meilleur allié de l'Islam. A coup sûr, la religion islamique va remplacer le communisme maoiste, inexportable, et mort comme toutes les idéologies en isme, en provenance du 19e siècle. Un nouveau Bandoung s'annonce, plus puissant que le 1er, parce que débarrassé de l'hypothèque soviétique. Désormais, la Chine seule est aux commandes.
Nous voici condamnés à intervenir - si nous voulons sauver la paix dans le monde. Et de toute évidence, c'est Israël qu'il va falloir éliminer, rayer de la carte, en tant qu'Etat bien sûr, non seulement parce qu'il va exacerber les tensions entre les deux super-grands, mais parce qu'il répand l'antisémitisme à travers tout le monde ! Il faut y réfléchir, voir plus loin que le bout de son nez.
Les Juifs n'ont plus besoin de cet Etat, dès lors qu'ils vivent heureux et en pleine prospérité dans ce que l'on appelle l'Occident. En substituant à Israël un Etat palestinien démocratique, et en mettant le racisme et l'antisémitisme hors-la-loi sur la terre entière, comme fondation d'un nouvel ordre mondial, les pays riverains de la Méditerranée - eurafricains - ouvriront la voie à la première civilisation planétaire, étant entendu que les deux super-Grands y prendront toute leur part, aux côtés des autres.
Dès lors, pourquoi ne pas saisir l'occasion - afin de lier fortement les deux rives de Notre Mer dans un devenir commun - de condamner d'une manière solennelle le colonialisme européen - qui a fait tant de dégâts sur la rive sud ? Puisqu'il faut tourner la page, pour y écrire un nouveau chapitre de l'Histoire, n'ergotons pas sur la condamnation ! Soyons fermes, au contraire : le jeu n'en vaut-il pas la chandelle ?

Archives du blog